vice-capitaines
Graeme McDowell fait partie des vice-capitaines sélectionnés par Thomas Bjorn. Crédits : DR.

Alors qu’approche à grands pas la tant attendue Ryder Cup, le capitaine danois de l’équipe européenne Thomas Bjørn vient de dévoiler une (petite) partie de l’équipe qui l’accompagnera au Golf National en septembre prochain. S’il faudra patienter encore un peu pour connaître les joueurs qui défendront les couleurs européennes, quatre nouveaux vice-capitaines ont été nommés. Quelques mois après le Suédois Robert Karlsson, ce sont donc quatre nouveaux grands noms du golf du Vieux Continent qui ont été dévoilés.

Lee Westwood, Padraig Harrington, Graeme McDowell et Luke Donald sont les heureux élus pour cette cuvée 2018. Avec Robert Karlsson, ils comptent à eux cinq 26 participations à la plus prestigieuse des compétitions golfiques. C’est donc en habitués que vont se présenter dès le 25 septembre les vice-capitaines de Thomas Bjørn.

Forts de leur riche expérience sur les parcours, ces quatre grands noms du golf seront chargés d’encadrer l’équipe choisie par Thomas Bjørn, tout en lui apportant de précieux conseils. Véritables bras droit du capitaine, ils auront la lourde charge de tenter de remettre l’Europe au sommet du golf mondial. Quatre ans après sa dernière victoire, la « Team Europe » est en tout cas armée pour faire face à une équipe américaine qui a de quoi faire peur.

Annonçant la nouvelle, Thomas Bjørn a confié sa joie de pouvoir compter sur ce quatuor au Golf National : « Je suis ravi de savoir que j’aurai des joueurs du calibre de Lee (Westwood, ndlr), Padraig (Harrington, ndlr), Graeme (McDowell, ndlr) et Luke (Donald, ndlr) à mes côtés au Golf National. »

« Tous les cinq sont des joueurs bien connus des joueurs qui feront partie de notre équipe en septembre. Ils jouent encore et sont très respectés sur le circuit, c’est important. » a poursuivi le capitaine européen. « Il suffit de jeter un oeil aux livres de records pour s’apercevoir que leur pedigree sur la Ryder Cup parle pour eux«  a poursuivi Bjorn, avant d’ajouter : « Chacun d’entre eux a joué à la fois ici en Europe et à l’extérieur. Ils connaissent parfaitement cette compétition et savent comment gérer la pression dans cette atmosphère unique et spéciale. » Le ton est donné !