HNA Open de France: Fleetwood pour un doublé

47
Fleetwood
Vainqueur l'an dernier, Tommy Fleetwood reviendra sur le green du HNA Open de France. Crédits: Getty Images.

Vainqueur la saison dernière du plus ancien tournoi d’Europe continentale, Tommy Fleetwood a confirmé sa présence au prochain HNA Open de France. Il espère ainsi s’offrir un historique doublé sur l’Albatros. 

Il était la sensation du HNA Open de France en juin dernier, Tommy Fleetwood espère à nouveau faire parler de lui cette saison à Saint-Quentin-en-Yvelines. Devenu 11ème joueur mondial à 27 ans, il se pourrait bien que l’Anglais récidive cette année encore. Déjà vainqueur pour la deuxième fois de suite du Abu Dhabi HSBC Championship en janvier dernier, il n’était que le deuxième joueur à réaliser cet exploit. Quatre ans après le Nord-Irlandais Graeme McDowell, dernier double vainqueur de l’Open de France, il pourrait ainsi se faire une place de choix au panthéon des gagnants de l’étape française des Rolex Series.

Première tête d’affiche a confirmer sa présence du 28 juin au 1er juillet prochain, il s’est notamment exprimé à ce sujet: « Ma victoire de l’an dernier au HNA Open de France m’a véritablement propulsé et apporté une confiance qui m’a permis de réaliser d’excellents résultats, et ma meilleure saison sur l’European Tour. Tout le monde sait que les Rolex Series marquent des étapes cruciales dans la saison; un bon résultat à ce niveau peut faire la différence d’où l’importance de remporter un de ces tournois. Si on vous donnait la possibilité de choisir une victoire, vous choisiriez certainement l’un de ces huit rendez-vous et vous seriez ravi » a-t-il repris.

« J’avais le sentiment de ne pas pouvoir perdre ce tournoi, tant j’avais confiance dans ma façon de jouer »

Sur l’Albatros l’an dernier, il signé une carte impeccable de 66 le dernier jour, sans faire le moindre faux pas face à l’Américain Peter Uihlein. Il est d’ailleurs revenu sur cette incroyable performance: « J’avais le sentiment de ne pas pouvoir perdre ce tournoi, tant j’avais confiance dans ma façon de jouer. Je continue de penser que, de toute ma carrière, mon swing n’a jamais été aussi bon qu’à cette occasion. »

Récompensé du prix Seve Ballesteros de « Joueur de l’année » de l’European Tour Players, il pourrait d’ailleurs se faire une place de choix au sein de l’équipe européenne de Ryder Cup en cas de victoire. Toujours sur l’Albatros, il reviendra en effet surement fin septembre – sous les ordres de Thomas Bjørn -, pour tenter de soulever le célèbre trophée légué par Samuel Ryder.

Informations et billetterie : golf-national.com