Ryder Cup Europe
Crédit photo : Getty Images

L’écart était trop grand. Menés 10 points à 6 samedi soir à l’issue des sessions de foursomes, l’équipe américaine n’aura pas réussi l’opération commando appelée de ses vœux par Jim Furyk. A l’image de la semaine (excepté la première session du vendredi matin), ce dimanche de simples aura une fois de plus tourné en faveur des joueurs de Thomas Björn. Avec 4,5 point à prendre pour remettre la main sur le trophée, les Européens ont mené à bien cette opération reconquête, poussé par les encouragements nourris d’un public acquis à leur cause, en fusion au Golf National.

Même avec des leaders en dedans ( McIlroy et Rose s’inclinent, Casey partage), le sprint final aura vu Jon Rahm, Ian Poulter , Thorbjörn Olesen, Sergio Garcia, Francesco Molinari -qui inscrit le point de la victoire- et Henrik Stenson apporter leur pierre à l’édifice pour une victoire finale 17,5 à 10,5 des joueurs de Thomas Björn.

Cette Ryder Cup 2018 s’est certainement jouée avant les simples. Une mauvaise gestion du parcours combinée aux choix discutables de Jim Furyk au moment de composer les doubles expliquent en partie cette défaite. La star de l’équipe américaine Tiger Woods, balayé en doubles comme en simple, et ses coéquipiers n’ont pas fait le poids face à une équipe du vieux continent inspirée et bien mieux préparée à affronter un tracé redoutable mais qu’elle connaît bien grâce à l’Open de France, épreuve du Tour européen.

Le parcours de l’Albatros aura d’ailleurs joué un rôle décisif, gênant des Américains avec ses fairways étroits et ses roughs hauts. Incapables de toucher la piste et visitant les hautes herbes, les Américains ont presque perdu cette Ryder Cup avant de la jouer. La précision l’a emporté sur la puissance.

A suivre …

Retrouvez tous les articles du site sur la Ryder Cup 2018 en cliquant ici