Amundi Open de France J-1 : l’année des Français ?

38
Amundi Open de France
Victor Perez, chef de file du contingent français.

L’Amundi Open de France démarre demain avec un nouveau visage. Une petite cure d’austérité qui pourrait néanmoins profiter à nos joueurs tricolores.

En pleine transition après sa perte de statut de Rolex Series et son changement de date, l’Amundi Open de France va vivre une édition 2019 un peu particulière. Après avoir connu sur le plan continental deux dernières années fastes avec cette nouvelle dimension qu’offrent les Rolex Series – sans oublier entre temps l’accueil de l’édition 2018 de la Ryder Cup – notre rendez-vous en forme de fête du golf tricolore est en cure d’austérité forcée. Désormais relégué parmi les tournois de seconde catégorie du circuit européen, celui qui est toujours le plus vieil open d’Europe continentale, a également du subir un changement de date en passant d’une épreuve estivale à un rendez-vous automnal.

Difficile dans ces conditions de développer un tournoi et d’attirer le public. La bonne nouvelle c’est la présence de nombreux Français sur la ligne de départ. Espérons donc que cette semaine nous offrira une bonne surprise avec une météo clémente, des fans au rendez-vous et du suspense sur les fairways. Et que dire d’une victoire d’un tricolore qui ferait – presque – oublier les déboires du tournoi ? Le contingent bleu, blanc, rouge possède ce qu’il faut en qualité et, cette année plus que jamais, en quantité pour venir créer la surprise.

Le Suédois Alex Noren, tenant du titre.
20 prétendants tricolores

Le chef de file se nommera cette année Victor Perez. Auréolé de son titre au prestigieux Alfred Dunhill Links Championship dans l’antre de Saint-Andrews (Ecosse), il est désormais numéro 1 français et s’avance comme la meilleure chance tricolore cette semaine à Saint-Quentin-en-Yvelines. Fort de ce statut et de cette confiance emmagasinée grâce à ce premier succès, le Tarbais aborde son Open national plein d’ambitions : « La confiance est venue de cette victoire fantastique. C’est excitant de revenir en France après ma première victoire sur le circuit. Ma saison de rookie est formidable jusqu’à présent, mais réaliser une bonne semaine à domicile devant mon public lui donnerait une tournure encore plus exceptionnelle  ».

Autre Français très en forme et meilleur tricolore au classement de la Race to Dubaï (17ème), Benjamin Hébert réalise une magnifique saison. Passé à deux doigts de signer sa première victoire sur le Tour Européen – au Volvo China Open puis au Scottish Open –, il compte sur cette semaine à domicile pour encore grappiller de précieux points en vue de la fin de saison et, pourquoi pas, imiter Victor Perez : « C’est toujours particulier de jouer à domicile, et ça serait bien évidemment fantastique de remporter mon premier titre en France après être passé si proche de la victoire. Je suis bien placé dans la Race to Dubaï et ça serait génial de voir une autre victoire française cette saison ».

Benjamin Hébert affiche de belles ambitions pour cette semaine parisienne.

Derrière ce duo qui jouera le rôle de locomotive, Romain Langasque a une carte à jouer. Le joueur de St Donat effectue cette saison son retour sur le Tour Européen après avoir réalisé un exercice 2018 prometteur sur le Challenge Tour, ponctué d’une victoire au Hopps open de Provence. Il se verrait bien glaner son deuxième titre professionnel cette semaine : « J’ai eu de bons résultats cette année et je suis désormais déterminé à franchir un palier pour aller chercher ma première victoire sur le Tour Européen. J’ai gagné en France l’an dernier sur le Challenge Tour et ça serait vraiment particulier de remporter un nouveau titre à domicile ».

Enfin, ils seront nombreux en embuscade : Alex Levy, Matthieu Pavon, Romain Wattel, Julien Quesne, Grégory Bourdy, Clément Sordet pour ne citer qu’eux espèrent un bon résultat cette semaine devant leur public.

Retrouvez la liste des départs pour les Tours 1 & 2  sur europeantour.com 

Retrouvez la présentation de l’Open de France dans le numéro 70 de fairways en cliquant ici