Ryder Cup : 10 joueurs qui ont fait la légende de la compétition (1)

90
Légende
Severiano Ballesteros, l'un des plus grands joueurs européens, ici au British Open de 1977. Crédits : John Leatherbarrow.

Alors que se profile la compétition la plus attendue de la planète golf, fairways vous présente votre nouveau rendez-vous du vendredi : le cahier spécial Ryder Cup. Pour ce troisième rendez-vous, (re)découvrez 10 joueurs qui ont fait la légende de la « Ryder ».

légende
Jack Nicklaus (à gauche) et Tom Watson, Ryder Cup 1977. Crédits : AP Photo.

Jack Nicklaus, The Golden Bear

Connu pour sa forte rivalité avec Arnold Palmer, Jack Nicklaus est aussi une légende de la Ryder Cup. Précurseur du golf moderne, il marqua a jamais l’histoire de la compétition en 1969 – pour sa première Ryder Cup -, lorsqu’il offrit le point du match nul à l’équipe Britannico-Irlandaise de Tony Jacklin (« The Concession »). Avec 17 victoires à son compteur en 6 participations, il présente un des meilleurs bilans de l’histoire de la compétition (8 défaites, 3 nuls). Joueur puis capitaine de la Team USA, il soulèvera 7 fois le trophée légué par Samuel Ryder. Seul l’édition 1987, où il fût capitaine, manquera à son immense palmarès.

Tony Jacklin, légende britannique

A jamais indissociable de son compère (et adversaire) Jack Nicklaus, Tony Jacklin fait lui aussi partie des grands noms de la compétition. Sélectionné à 23 ans dans l’équipe britannique, il disputera sept fois la Ryder Cup en tant que joueur, dont une sous la nouvelle bannière européenne, réunissant continentaux et britanniques (1979). Suivit alors un joli bilan en tant que capitaine de la « Team Europe » : 2 victoires et un nul, pour une seule défaite, au début de son mandat. Depuis 2002, il est d’ailleurs inscrit au Hall of Fame de la petite balle blanche, couronnant une carrière exemplaire.

Raymond Floyd, l’éternel

31 ans de présence sur le PGA Tour, 49 ans sur des circuits professionnels, Raymond Floyd est bien un mastodonte de l’histoire du golf. Lui aussi présent au World Golf Hall of Fame, il est l’un des plus grands joueurs américains. Inusable, il participe à 6 éditions de la « Ryder », avant de devenir capitaine de la « Team USA ».
Mais la soif de victoires est toujours bien présente chez Raymond Floyd. L’envie de jouer l’est tout autant. Le natif de Fort Bragg, en Caroline du Nord, sortira les clubs du placard deux ans plus tard, reprenant du service au sein de l’équipe américaine. Deux Ryder Cup plus tard (1993), il devient, à 51 ans et 20 jours, le joueur le plus âgé à disputer la plus prestigieuse des compétitions de golf. Avec succès, puisqu’il rapporte deux points aux Etats-Unis, qui s’imposeront, comme en 1991.

Sir Nick Faldo

Grand fan de Jack Nicklaus, Nick Faldo n’a pourtant rien à envier à son idole. Rapidement sélectionné en Ryder Cup (un an après son passage en professionnel), il devient l’une des stars de l’équipe britannico-irlandaise. Pour sa première « Ryder », il s’offre même un 3 sur 3, avec deux victoires en double et une en simple. Deux ans plus tard, Faldo revêt les couleurs de la toute nouvelle équipe européenne. Une « Team Europe » qu’il ne quittera qu’après l’édition 1997. 20 ans de Ryder Cup, 11 participations, et 5 trophées soulevés, voilà le bilan extraordinaire de Sir Nick Faldo.

Severiano Ballesteros

« Seve » comme il est surnommé, est l’un des plus grands joueurs espagnols de l’histoire. Doté d’une technique et d’une créativité hors normes, il se classe ainsi plusieurs fois numéro 1 mondial, entre 1986 et 1989. Passé professionnel à seulement 17 ans, il est sélectionné dans l’équipe européenne à 19 ans. Précoce ? Il l’est. Doué ? Il l’est aussi, plus que la moyenne. Pourtant, il n’est pas sélectionné en 1981 par le capitaine John Jacobs. Celui-ci lui reproche de privilégier le circuit PGA, au détriment du circuit européen. Véritable métronome, il est pourtant indispensable à la « Team Europe ». Deux ans plus tard, revoici le grand « Seve », qui fait son retour en Ryder Cup à Palm Beach Gardens, en Floride. Après 8 participations, il présente l’un des plus beaux bilans de la compétitions, avec 20 points rapportés pour 37 parties disputées. Capitaine victorieux de l’édition 1997, ce sera sa dernière apparition sur les parcours de Ryder Cup.

Rendez-vous vendredi prochain pour la suite de ce top 10…